Les recherches modernes ne font que redécouvrir ce savoir acquis au cours des siècles. Aujourd’hui, on peut considérer que la phytothérapie constitue une alternative sérieuse ou tout au moins un complément appréciable à la pharmacie classique issue de la chimie moderne. En effet, de nombreux travaux ont pu démontrer son activité clinique et ses modes d’action thérapeutiques. Les plantes médicinales de phytothérapie permettent d’aborder les traitements de façon plus globale et moins agressive en éliminant la plupart des effets secondaires.

La plante a une composition très complexe, les centaines de substances qui la composent participent ensemble à l’effet recherché. Le principe actif principal que l’on connaît maintenant, et dont la chimie s’est souvent largement inspirée, n’agit jamais seul, c’est en effet la synergie de tous ses constituants qui confère à la plante tous ses effets thérapeutiques. Seule la partie la plus active de la plante est utilisée, ce peut être les racines, les tiges, les écorces ou les fleurs.

L’activité est due à la composition chimique différente de chaque partie. La date de récolte de la plante varie en fonction de la partie active que l’on aura sélectionnée, les feuilles avant la floraison ou les racines en hiver au moment du repos de la plante.

Plusieurs formes nous permettent aujourd’hui d’apprécier les bienfaits des plantes. Les tisanes sont bien sûr les plus anciennes, mais les techniques modernes ont permis la naissance de produits mieux adaptés à nos modes de vie moderne ; ainsi, les gélules de plante totale, très facilement disponibles à n’importe quel moment de la journée, sont actuellement largement utilisées. Les solutions buvables présentées en ampoules ou en gouttes sont le plus souvent des suspensions de poudre totale dans un soluté hydro-alcoolique puis décantées et filtrées. Efficaces, elles présentent un mode d’administration original.

Cependant, on relèvera, d’après une étude récente, que les tisanes, malgré l’image un peu vieillotte qui leur colle à la peau, ne sont pas près d’être délaissées. On peut raisonnablement boire jusqu’à 1 litre de tisane par jour, et il est très important de les prendre de manière répétitive tout au long de la journée afin d’en obtenir une bonne efficacité. Froides et édulcorées avec du miel, elles sont souvent plus agréables à boire.

La nature au travers de la phytothérapie a ainsi mis à votre disposition tout un arsenal de bienfaits afin de soulager vos maux de tous les jours. La phytothérapie est donc un excellent complément naturel compatible avec les autres médecines (classique, homéopathie).

Cependant, pour votre santé, il y a une règle qu’il ne faut jamais transgresser : l’automédication en phytothérapie n’est là que pour vous aider à entretenir le confort de votre vie de tous les jours. Sans risques ni effets secondaires pour les produits qui vous sont proposés, elle participe à l’équilibre de votre corps au même titre qu’une alimentation équilibrée et une vie saine dont elle est le prolongement et le complément. Ces produits ne sont pas des médicaments, et soigner une maladie est exclusivement du ressort du médecin qui lui seul saura établir un diagnostic et prescrire le traitement qui vous conviendra. En aucun cas ce traitement ne devra être interrompu de votre propre chef ni remplacé par n’importe quelle forme d’automédication.

 
Retour
   
     
     

Depuis les temps les plus anciens,
la tradition a guidé l'utilisation des plantes
dans le domaine de la santé.