Lexique des ingrédients utilisés
dans les compléments alimentaires

A . B . C . D . E . F . G . H . I . J . K . L . M . N . O . P . Q . R . S . T . U . V . W . X . Y . Z
 

WILD YAM : c’est une tubercule (Igname sauvage) cultivée surtout au Mexique, il est considéré comme un précurseur naturel de l’androsténolone (DHEA), qui est la source de toutes les hormones sexuelles et stéroïdes dans le corps (diminue avec l’âge). Source de diogénine qui se transforme en hormone dans le métabolisme d’où provient la source de progestérone qui aide à maintenir l’équilibre hormonal, redonne de l’énergie, favorise le sommeil et ralentit la dégénérescence du corps humain.

YLANG YLANG : l’ylang ylang ou cananga odorata est surnommée la « Fleur des fleurs ». Ses pétales sont jaunes et très parfumés. On la trouve principalement en Asie tropicale (Philippines, Madagascar, Réunion…). C’est un ingrédient très utilisé en parfumerie. L’huile essentielle extraite de l’ylang ylang est depuis longtemps connue pour ses qualités voluptueuses, relaxantes et ses vertus de soulagement des articulations douloureuses.

ZINC : le zinc, métal basique, a un effet calmant. Il joue également un rôle important dans la vitalité et favorise le renouvellement cellulaire. Le zinc intervient dans la plupart des réactions physico-chimiques de l’organisme. Activateur métabolique, il facilite les oxydo-réductions dans le domaine nutritionnel. Il favorise la fécondité de la femme et contribue à améliorer la qualité du sperme. C’est aussi un protecteur de la peau. Son effet s’exerce aussi dans l’activité de la prostate. Lorsque le zinc fait défaut, on constate un grossissement des testicules qui peut amener à la prostate chronique. Il contribue aussi à résoudre les pannes passagères de la libido de l’homme. Aujourd’hui, le caractère indispensable du zinc dans la physiologie de l’homme, est définitivement établi, non seulement pour la constitution de la catalase, mais pour celle d’autres enzymes et coenzymes. Le zinc, dont notre alimentation raffinée est assez pauvre, a une grande importance dans les mécanismes hypophysaires et il est un des constituants du sperme. L’alimentation fournissant a grand peine la ration quotidienne nécessaire (8 à 10 mg), et chaque éjaculation contenant 1 mg de zinc, certains médecins américains reprennent à leur compte la vieille idée que la masturbation excessive peut produire certains troubles. Le zinc intervient dans de très nombreux métabolismes, notamment ceux de l’assimilation glucidique. Sa carence conduit à l’hypoglycémie qui se traduit par un mauvais fonctionnement du système nerveux (la cellule nerveuse consomme trois fois plus de sucre que les autres cellules). L’absence de zinc est aussi responsable de l’acné… Le sperme est d’ailleurs un véritable concentré d’oligo-éléments divers et seule une alimentation équilibrée peut assurer une composition normale de celui-ci. Certaines stérilités masculines sont imputables à des carences en oligo éléments. Le zinc intervient également directement dans la régénérescence du tissu rétinien. Un apport régulier de zinc retarde l’apparition de la cataracte.

Page précédente

Retour
W-X-Y-Z