Lexique des ingrédients utilisés
dans les compléments alimentaires

A . B . C . D . E . F . G . H . I . J . K . L . M . N . O . P . Q . R . S . T . U . V . W . X . Y . Z
 

FENOUIL : le fenouil ou aneth doux est une plante médicinale de la haute Antiquité. Son huile essentielle était alors utilisée contre les parasites du corps. Toute la plante possède une agréable odeur anisée. C’est le fruit qui est utilisé pour ses propriétés sur l’appareil digestif. Le fenouil est traditionnellement utilisé pour éviter les fermentations intestinales en combattant la formation des gaz intestinaux. C’est aussi un stimulant de la digestion.

FENUGREC : le fenugrec est une plante largement cultivée en Inde et en Chine. Ses graines, de couleur fauve, contenues dans des gousses, sont riches en protéines et en sapogénines. De plus, de récents travaux scientifiques réalisés aux Etats-Unis montrent qu’il agit favorablement sur le contrôle du métabolisme des sucres.

FER : le fer favorise l’hématopoïèse (renouvellement du sang). Il entre dans la constitution de l’hémoglobine. Le contenu en fer du sang permet le transfert de l’oxygène respiré. Il y a du fer dans les muscles, dans le foie et dans les tissus conjonctifs. La durée de vie des globules rouges du sang est courte et l’on estime que chaque seconde environ 2,5 millions de globules rouges doivent être livrés à la moelle osseuse. Il est donc important qu’il y ait suffisamment de fer à disposition. La quantité présente dans notre corps n’est que de 3,5 g environ, cependant, notre souffle de vie et notre existence sont liées à ces infimes traces. Les maux de tête, la peau sèche, les rainures dans les ongles, les cheveux cassants, la pâleur et l’essoufflement sont souvent dus à une carence en fer. L’anémie, provoquée par une carence en fer, favorise la surinfection des voies respiratoires supérieures. A consommer sous forme de citrate ou gluconate.

FIGUE : fruit du figuier formé par toute l’inflorescence qui devient charnue après la fécondation. Le figuier est un arbre de 4 ou 5 mètres de hauteur, son écorce est lisse, gris clair. Les feuilles sont grandes, lobées. Les fleurs sont petites. Le fruit est un akène. La figue fraîche renferme des sucres, des vitamines A et C. Le latex, qui exsude de toutes les parties de la plante, contient des enzymes agissant dans plusieurs directions. La figue est classée parmi les quatre fruits pectoraux (avec la datte, le jujube et les raisins secs). Elle est connue depuis la plus haute Antiquité pour ses propriétés émollientes, pectorales et laxatives.

FRAGON ou petit HOUX : le fragon est utilisé depuis très longtemps comme diurétique. Des études ont montré que le fragon a un effet veinotonique dû à un mécanisme alpha-adrénergique. Les saponosides stéroïdiques présents ont une action vasoconstrictrice, anti-inflammatoire et anti-œdémateuse très utile dans le traitement des hémorroïdes et des jambes lourdes. Quant au rutoside, il a une activité vitaminique P, améliorant la résistance des capillaires. Toutes ces propriétés font que le fragon pallie efficacement les symptômes liés à l’insuffisance veino lymphatique et soulage les troubles veineux des membres inférieurs.

FRENE : la feuille de frêne contient surtout un flavonoïde : le rutoside aux propriétés anti-inflammatoires, du mannitol, et des sels de potassium qui lui donnent ses propriétés diurétiques, ainsi que de nombreux tanins (catéchique et gallique), des mucilages, et une faible quantité d’hétérosides coumariniques (fraxoside). La feuille de frêne possède essentiellement des propriétés anti-inflammatoires, diurétiques…

FUCUS : le fucus est une algue brune de rivage qui pousse sur les rochers avant d’être récoltée manuellement. Une des particularités du fucus est d’activer les glandes sudoripares et par conséquent la sudation. Riche en nombreuses vitamines, dont l’acide folique, la vitamine C, des vitamines du groupe B (B1, B2, B6, B12). Il favorise le métabolisme des nutriments, en particulier des sucres, d’où son intérêt alimentaire et son rôle de stimulant des échanges cellulaires et de l’élimination des déchets de l’organisme. Riche en protéines végétales assimilables, le fucus est pauvre en calories et en lipides. De plus, il contient des fibres végétales facilitant le transit intestinal ainsi que des mucilages non assimilables, ayant la propriété de gonfler dans l’estomac au contact de l’eau provoquant ainsi l’effet coupe-faim naturel.

FRUCTO OLIGO SACCHARIDES (FOS) :
les prébiotiques sont des substrats qui favorisent le développement de la flore intestinale. Ils sont considérés comme de véritables facteurs de croissance. Les prébiotiques sont principalement constitués par les fructo-oligo-saccharides (FOS). Les FOS sont des dérivés du saccharose qui appartiennent à la famille des fructanes à courte-chaînes. Ce sont des glucides naturels d’origine végétale. On les trouve en faible quantité dans les fruits et légumes (betterave, banane, artichaut, asperge, oignon, ail…) et dans les céréales (blé, orge, seigle). Leur devenir permet de les classer parmi les fibres alimentaires solubles. Des études scientifiques ont mis en évidence que la consommation quotidienne de prébiotiques permet d’assurer l’équilibre de la flore et d’améliorer le transit intestinal. La consommation de fibres alimentaires en Europe est de 2 à 3 fois plus faible que celle habituellement recommandée. En janvier 1997, le Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France a officiellement validé l’effet bifidogène des FOS à partir d’une dose journalière de 5 g. Les prébiotiques vont donc nourrir les probiotiques afin de leur permettre d’accroître leur nombre et leur activité. Cette association est fondamentale pour intensifier l’efficacité des probiotiques.


Page suivante : G

Retour
F