Retour
A
   
     
     
 

Les différentes thérapies

Vous trouverez ici un glossaire des différentes thérapies énergétiques ancestrales,
traditionnelles ou modernes actuellement en usage.

     

Actinologie : l’actinologie est la dénomination générique des thérapeutiques basées sur les rayons lumineux : chromothérapie, héliothérapie, colorthérapie, I.R, U.V, lumière vive. Les fluides, sont constitués par les liquides, mais aussi par les rayonnements intenses (plasmathérapie, magnétothérapie, hydrothérapies, etc.).


Acupuncture
: d’origine Chinoise, cette médecine est très ancienne ; le premier traité théorique remonterait à 2500 ans avant J.C. Elle est introduite en Europe au xviie siècle, par des missionnaires Français, qui lui donnent son nom. La Société Française d’acupuncture est fondée en 1945. Dans le cadre de la doctrine du Tao, dualité Yin-Yang, l’acupuncture s’intéresse aux flux d’énergie qui traversent le corps de l’homme au niveau de méridiens, et se manifestent au niveau de points (il y en aurait jusqu’à 800 répertoriés). Les maladies se traduiraient par des déséquilibres de ces énergies, que l’on va corriger au niveau des points, stimulés par la pose d’aiguilles (en or, argent, ou acier).


Aérothérapie
: l’ensemble des thérapeutiques par l’air : cures d’air, bains d’air, oxygénothérapie, aérosols.
Aérothermothérapie : cette technique, appelée aussi bain d’air est un traitement des névralgies et douleurs articulaires par l’air chaud (40 à 50°) dans un sauna.


Algothérapie
: un bain d’algue apporte à l’organisme des sels minéraux et oligo-éléments, qui sont très concentrés dans l’algue par rapport à l’eau de mer. En particulier, l’apport d’iode permet de stimuler la thyroïde pour brûler les graisses. L’indication principale du bain d’algue est la douleur rhumatismale.


Allopathie : par opposition à l’homéopathie, ce terme, inventé par Hahnemann, le découvreur de l’homéopathie, désigne la médecine officielle en Europe, qui utilise en particulier des produits chimiques ou naturels en fortes doses. L’allopathie se réfère plus précisément aux produits agissant de façon différente du symptôme traité ; lorsque l’action du produit est contraire au symptôme : un purgatif par exemple, contre la constipation.


Antenne Lecher : la première antenne de Lecher fut créée par Reinhard Schneider à partir d’une antenne Marconi. Schneider l’a nommée ainsi pour rendre hommage au célèbre ingénieur Lecher qui fut le premier à mesurer la longueur de quelques ondes dans le champ électromagnétique. L’antenne de Lecher vous apporte des informations sur la structure des sept corps de l’être humain, et vous initie à des techniques de thérapie énergétique et de détection géobiologique. Vous pourrez ainsi mieux gérer votre environnement et créer des conditions optimales pour votre santé… L’antenne est composée d’une boucle de deux fils parallèles sur laquelle se déplace un court-circuit dont la position est repérée grâce à une échelle millimétrée transparente. L’antenne est tenue dans les deux mains de l’opérateur par deux branches tubulaires pouvant ou non être en contact avec la boucle grâce aux vis.


Anthroposophie : doctrine spirituelle développée par le philosophe allemand Rudolf Steiner, dans les années 20. L’homme serait constitué de différents corps : le corps physique, mais aussi un corps éthérique (comme tous les êtres vivants), un corps astral donnant accès au mouvements et sensations, et le « Je » caractérisant la conscience de sa propre existence.


Antigymnastique : le principe est d’atteindre une meilleure conscience corporelle, par l’exécution en groupe de divers mouvements de gymnastique, sous la direction d’un thérapeute. On y utilise divers accessoires, balles et bâtons. Il n’y a pas de recherche de performance ni de comparaison, mais simplement d’être en contact profond avec son corps, pour permettre une relaxation globale.


Apithérapie : il s’agit d’injection de venin d’abeille, dans le but de soigner des douleurs rhumatismales, névrites, sciatiques, zonas, lumbago. On a utilisé des abeilles vivantes, ou des seringues (on parle dans ce cas "d’apicothérapie").


Argilothérapie : ce sont l’ensemble des utilisations de l’argile à des fins thérapeutiques. On l’utilise en usage interne — dilutions dans l’eau, comprimés ou dragées, lavements — et externe — cataplasmes (emplâtres) et compresses, « bains de boue », masques de beauté. On attribue à l’argile un pouvoir cicatrisant et antiseptique.


Aromathérapie : cette thérapie, comme la phytothérapie, utilise les principes actifs des plantes, mais sous la forme d’huiles essentielles, puissants concentrés extraits des végétaux aromatiques. Leur utilisation doit être faite avec discernement. La prescription de ces huiles apparaît parfois en complément de certains traitements homéopathiques ou naturopathiques.


Art-thérapie : utilisation des activités de création artistique comme moyen d’expression des émotions, des blocages, pour une meilleure connaissance de soi.


Auriculothérapie : il s’agit d’une technique très ancienne, reprise par le docteur Paul Nogier (France) en 1950. Elle s’apparente à l’acupuncture et à la réflexologie, puisqu’il s’agit de stimuler à distance les organes. En effet, le pavillon de l’oreille est très innervé et présente des connections avec le cerveau et d’autres organes. Ces connections sont repérables électriquement et peuvent être stimulées, électriquement, par piqûre, ou par laser, pour soulager certaines douleurs, en particulier articulaire, mais aussi dans certains cas d’allergie, de dépendance (tabac, alcool) ou encore pour anesthésier localement.


Autorééducation corporelle : approche d’éveil à la fois physique et psychique, développée à partir de l’antigymnastique et de la méthode Mézière, au centre CERA (Canada). Il s’agit principalement de développer son acuité sensitive et sa capacité d’attention aux besoins du corps et de l’esprit.


Autosuggestion : on peut définir l’autosuggestion comme de l’hypnose appliquée à soi-même. Pratiquée plus ou moins consciemment par les religions orientales, cette technique à été redécouverte par Emile Coué, pharmacien français, à la fin du siècle dernier. Celui-ci hypnotisait ses patients pour augmenter l’effet des médicaments. La méthode Coué consiste à vider son esprit et se pénétrer de pensées positives, qui finissent par influer sur le mental à force de répétition.


Ayur-Véda : l’ayur-véda est une très ancienne médecine traditionnelle indienne, qui cherche à atteindre un équilibre de santé parfait, par le contrôle de la pensée sur le corps, dans trois domaine : le mouvement (Vata), le métabolisme (Pitta) et la structure (Kapha).


Page suivante : B-C


Haut de page