Retour
D-E-F-G
   
     
     
 

Les différentes thérapies

Vous trouverez ici un glossaire des différentes thérapies énergétiques ancestrales,
traditionnelles ou modernes actuellement en usage.
     

 

Diététique : la diététique est souvent associée à l’idée de régime alimentaire strict : manger des choses peu appétissantes, et rester sur sa faim. Alors que c’est au contraire l’art de varier et d’enrichir son alimentation, pour l’équilibrer. On parle d’hygiène alimentaire. La diététique à partir de bases théoriques (besoin de l’organisme en calories, rations journalières en glucides, protides, lipides, eau, oligo-éléments, vitamines, etc.) permet de construire une alimentation équilibrée en connaissant la composition de chaque aliment, et en tenant compte des besoins individuels, variable selon l’âge et l’activité.


Digitopuncture : proche du shiatsu, la digitopuncture ajoute aux pressions du shiatsu des massages le long des méridiens d’acupuncture. Cette technique donne de bons résultats sur certaines douleurs et sur la prévention des nausées.


Do-in : il s’agit d’un massage pratiqué sur soi-même, à travers des mouvements de gymnastique, qui permet selon le moment de détendre ou au contraire tonifier l’organisme.


Drainage lymphatique : cette technique a pour objectif de favoriser l’élimination des toxines de la lymphe, en mobilisant les tissus lymphatiques par des massages lents et régulier sur l’ensemble du corps, ce qui entraîne les toxines vers le système circulatoire, et de là vers les organes excréteurs. Technique exécutée de préférence par un masseur-kinésithérapeute.


Ergothérapie : discipline intervenant auprès des patients souffrants d’un handicap, ponctuels ou définitif, pour trouver avec eux les meilleures façon de suppléer aux fonctions déficientes : Il s’agit donc de rééducation physique, mais aussi de psychothérapie, voire même de démarches sociales de réinsertion.


Etiopathie : le principe de base de l’étiopathie, spécialité proche de l’ostéopathie, est de considérer que de nombreuses maladies ont pour origine une perte de mobilité d’une articulation, d’une vertèbre, ou d’organes divers ; une fois cette cause identifiée, il est possible de retrouver la mobilité d’origine par des manipulations manuelles. On consulte surtout les étiopathes pour le mal de dos, mais leur possibilité d’action sont étendue à de nombreuses pathologies : entorses, foulures, infections locales, névralgies.


Eutonie : méthode créée par Gerda Alexander, connue aussi sous le nom de méthode Alexander (ce nom se rapportant à Frederick Matthias Alexander, créateur d’une méthode très proche, tout en n’étant pas du tout parent avec Gerda Alexander !). Il s’agit d’adapter sa tension musculaire, son tonus, en permanence à l’environnement, en évitant les blocages.


Fasciathérapie : il s’agit d’une nouvelle technique de manipulation du corps qui se consacre aux fascias, c’est-à-dire au tissu conjonctif qui soutient, entoure et protège les os, les muscles et autres viscères. Les fascias ont une capacité de crispation complètement autonome et peuvent subir des blocages. Le rôle du fasciathérapeute, qui est en général un masseur-kinésithérapeute, est de localiser et mobiliser ces blocages.


Focusing : méthode utilisée en psychothérapie, découverte par un psychologue américain, Eugène Gendlin, dans les années 60. Il s’agit de privilégier le ressenti profond des émotions, plutôt que d’essayer de les analyser. Le patient parvient ainsi à exprimer, en dehors de toute recherche d’explication rationnelle, ni de jugement de valeur, les problèmes et blocages qu’il subit, et donc à dégager des pistes de travail tout à fait originales.


Galactothérapie : traitement de certaines maladies infectieuses par des injections de lait de vache, sous-cutanées, intramusculaires ou intraveineuses.


Gemmothérapie : branche de la phytothérapie, et assez proche de l’homéopathie, utilisant les vertus curatives des bourgeons ou « gemmes » et des jeunes pousses, préparées par macération, puis utilisées en dilutions hahnemanniennes, sous forme buvable. En effet, on trouve dans ces bourgeons des hormones et acides aminés essentiels qui disparaissent dans la plante adulte. Ces produits sont surtout prescrits par les médecins homéopathes, en particulier pour traiter les maladies dégénératives.


Géobiologie : c’est l’étude de l’influence de l’environnement du patient sur sa santé ; en effet, une habitation peut être construite dans un environnement bruyant, près d’une ligne à haute tension, au-dessus d’une rivière souterraine, ce qui occasionne des perturbations du champ magnétique. Le géobiologue peut aussi s’intéresser à l’habitation avant sa construction, et intervenir auprès des cabinets d’architectes.


Gestalt-thérapie : psychothérapie individuelle ou en groupe, visant à l’expression des émotions et besoins profond de l’individu, dans « l’ici et maintenant », au travers d’un contact authentique avec le thérapeuthe, pour révéler les séquelles physiques de traumatismes psychiques passés. La gestalt-thérapie encourage la mise en scène et l’exagération du ressenti pour mieux faire surgir les blocages. Technique mise au point par Fritz Perls, aux Etats-Unis dans les années 50.


Gymnastique holistique : prise de conscience de soi, « ici et maintenant » à travers une série de mouvements, adaptés à chacun.


Page suivante : H-I-J

 

Haut de page